Accéder au contenu principal

Le crowfunding, une autre forme d'éditon



Comme je m'intéresse de près au crowfunding ces temps-ci, je vous fais partager cette interview d'Alexandre Billaud, co-fondateur du site bookly.fr! Bonne lecture et si vous avez des questions, n'hésitez pas!



Quand a été crée le site bookly.fr ?
Nous avons créé Bookly Editions été 2011, après une phase importante de tests techniques, le site www.bookly.fr a été ouvert aux internautes le 27 mars 2012

Pourquoi a-t-il été crée ?
Pour dénicher des talents sans parti pris.
En dehors d'une passion commune pour la littérature et le web, tout est parti d'un constat sans appel : il est très difficile de se faire éditer, même quand on a du talent !
En France, plus de 2,5 millions de personnes ont écrit un manuscrit et souhaitent se faire éditer et si on rajoute à cela tous les pays francophones et francophiles, ce nombre atteint des sommets. On arrive donc à un ratio particulièrement décourageant pour les auteurs, environ 1 sur 1000 se verra publié dans l'année par une maison d'édition...
Il y a donc une immense réserve de talents et nous sommes convaincus que l'écrivain du 21è siècle est quelque part caché parmi Monsieur Tout Le Monde... Pour exemple le dernier Goncourt Alexis Jenni (l'art français de la guerre) qui est un professeur de 48 ans dont c'est le premier livre.

Comment fonctionne le site ?
Le site n'est pas qu'une simple vitrine, c'est une vraie communauté qui se mobilise autour d'auteurs et potentiels best-sellers. 
La communauté se "divise" en deux catégories, les Auteurs et les Supporters.
- Les auteurs s'inscrivent et postent directement sur le site leur manuscrit. Celui-ci est relu et contrôlé (plagiat, atteinte aux bonnes moeurs, incitation à la violence...) par notre comité de lecture, et une fois validé, nous mettons en ligne sur le site des extraits consultables et téléchargeables par les Supporters.
- Les supporters investissent sur le(s) projet(s) de leur choix de 10 à 500€.
La publication se fait en deux étapes, d'abord numérique (dès 5 000€ collectés en 4 mois maximum) puis papier (15 000€ supplémentaires en 8 mois maximum). Dès que l'objectif de collecte est atteint, la publication est lancée.
Pour assurer un niveau qualité professionnelle et une distribution nationale, l'édition papier du livre se fait sous forme de coédition avec les Editions Prisma du groupe Prisma Média 
Si le projet n'atteint pas les objectifs de collecte, les Supporters récupèrent sans risque et intégralement leur mise.

Comment faire pour s’inscrire et pour être financé ?
Tout d'abord, l'inscription sur www.bookly.fr est gratuite.
Pour s'inscrire c'est facile, il suffit de remplir le formulaire en ligne. Deux formulaires sont disponibles, un dédié aux Auteurs et un dédié aux Supporters.
Pour être financé, il faut avoir créé son profil Auteur, avoir déposé son manuscrit et que celui-ci soit validé par nos équipes. Dès lors, le projet est ouvert sur le site, les Supporters (et les Auteurs) peuvent investir dessus.

Quels bénéfices peuvent retirer les auteurs de cette manière d’être édité ?
Les bénéfices sont multiples. Le premier et le plus important à nos yeux c'est que l'auteur n'est plus seul !
- Une communauté grandissante est là pour le suivre et le soutenir.
- Deux maisons d'édition qui unissent leurs forces et compétences pour accompagner les auteurs.
Des conditions de rémunération extrêmement favorables : avec 50% des recettes nettes reversées, Bookly se positionne clairement dans un mode de partage équilibré.
 
Quels changements pas rapport à une maison d’édition traditionnelle ?
Les maisons d'édition traditionnelles sont incapables de lire tous les manuscrits qui leur sont envoyés, la très grande majorité est refusée sous le prétexte facile "ne rentre pas dans la ligne éditoriale". Au final, elles ne publient que des auteurs "bankable" issus de leur écurie d'écrivains, d'amis ou de personnalités pour un prise de risque quasi nulle.
Pour les auteurs qui arriveraient à se faire publier (par une petite maison d'édition), ils ne sont pas satisfaits car la distribution est souvent très faible et accompagnée d'aucune (ou très peu) de promotion. On est là dans le service minimum.
Avec Bookly, nous voulons bousculer ces règles qui condamnent le lecteur lambda à consommer majoritairement des produits marketing. Notre différence est simple, les lecteurs ont la parole !  Pas de banc d’essai ou de comité de lecture obscur ou ligne éditoriale secrète. Tout le monde part à égalité de chances, c'est la communauté Bookly qui décidera de supporter les projets qu’elle jugera de qualité et qu'elle aura envie de voir dans les librairies.
Chez nous, le lecteur est un acteur à part entière de l'aventure éditoriale d'un auteur, c'est aussi pourquoi tous nos auteurs sont accessibles et que nous favorisons l'interaction entre les auteurs, lecteurs et supporters.
 
Quand ont été publiés les premiers livres ?
Nous sommes encore tout jeune, nous n'avons pas encore publié de livre. Le premier, "Tous Mes Voeux" de Philippe Sebbagh, qui a réuni en un temps record le financement nécessaire pour l'édition de son manuscrit au format numérique (5000 €) est en cours de création et devrait être disponible à la vente cet été. L'aventure de cet auteur n'est pas terminée, en effet, en plus d'avoir atteint l'objectif pour l'édition numérique, il a déjà collecté presque 80% du financement demandé à l'édition papier de son oeuvre (15 000€).

Ont-ils eu du succès ?
Comme vu précédemment, nous n'avons pas encore publié de manuscrits, mais nous sommes particulièrement confiants sur les livres qui vont voir le jour.
 
Quel est le rôle des internautes ? 
Comme tout site communautaire et participatif, leur rôle est primordial. Dès lors qu'une communauté de lecteurs / investisseurs (Supporters) s'est fédérée autour d'un projet nous entrons de fait dans une spirale vertueuse. Les internautes (Auteurs & Supporters) sont de véritables ambassadeurs de leur projet et des projets qu'ils soutiennent. A l'ère du réseau social tout puissant, tout internaute (ou presque) a un pouvoir naturel de promotion et de partage de l'information, si chacun joue le jeu nous sommes convaincus que nous verrons très vite beaucoup de nouveaux auteurs sortir.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Bilan 2018 : merci et vive 2019 !

Avant de vous faire mon petit bilan de l’année écoulée, je profite de ce billet pour vous souhaiter une merveilleuse année 2019 ! Et vous dire que, grâce à vous, ces douze mois écoulés de 2018 ont été magnifiques. Vous m’avez fait vivre des moments juste inoubliables ! En y pensant, j’ai encore des étoiles dans les yeux alors merci mille fois à vous de me suivre et de me lire.





Après 2017, je ne pensais pas revivre une année aussi riche et belle au niveau des publications et bien, je me trompais, 2018 a été encore plus rempli (ça rime avec youpi) !


Les trois premiers mois de l’année, j’ai travaillé comme une folle sur les corrections éditoriales de « Bons baisers de Californie », de « Bye bye Paris » et de « You & I ». Les trois sorties se sont suivies de près et j’ai donc mis les bouchées double pour rendre les textes à temps (comme je commençais également un nouveau job, j’avais la tête dans le guidon) !  Au niveau des publications, il y a donc eu « Bons baisers de Californie » en m…

Deuxième chance, pourquoi pas!

COUPLE • Faut-il laisser une seconde chance aux mecs qui se sont joués de vous?
Quatre étudiantes répondent à cette grande question. Les avis sont partagés. Ont-ils droit à une deuxième chance, ces hommes qui vous ont fait souffrir? Oui, non, les avis divergent. Héraclite, philosophe de l’Antiquité, disait déjà au VIe siècle avant J.-C.: «On ne se baigne jamais deux fois dans le même fleuve.» Pourtant, les filles interrogées ne sont pas toutes du même avis. «Je suis une grande adepte de la seconde chance», avoue Cyrielle, étudiante en communication. A 17 ans, la jeune fille flirte allègrement avec un étudiant de sa classe avant d’apprendre que son amoureux est casé depuis plusieurs années. «Pendant deux ans, il a essayé de revenir périodiquement», relate Cyrielle. Lorsque j’ai eu 19 ans, je lui ai donné une seconde chance et je suis allée boire un verre avec lui.» Malheureusement, le jeune homme continuait son petit jeu et fréquentait d’autres étudiantes. «J’ai beau me dire que je ne…

L’ordi de la discorde!

Mon ordinateur est l’objet de toutes les discordes familiales depuis près de 4 ans maintenant. Acheté sur les conseils de ma mère (oui, je sais, fatale erreur pensez-vous), je l’utilise depuis mon entrée à l’université. Tout d’abord, c’est le clavier qui ne marche pas. Retour à la fabrique pour examen. Trois semaines plus tard, je récupère mon bien. Toute heureuse de pouvoir enfin me mettre à rédiger sur mon nouveau joujou, je constate avec désolation que la batterie est HS. Au bord de la crise de nerf, je vois mon ordinateur chéri, baptisé Gérard,repartir lâchement loin de moi. Une fois les petites tracasseries du début passées (le début d’une histoire d’amour est toujours difficile), je commence à m’attacher à mon petit outil technologique - que je surnomme Gégé désormais- lorsque celui-ci commence à faire un bruit d’enfer. Oui, comme les avions qui décollent de Paris CDG. Je commence à me résigner et à penser à le remplacer… en plein dans ma réflexion (comment pourrais-je le laisse…