Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du mai, 2012

Ma nouvelle publiée dans le Muze de Printemps

Un Ex dans la Tête

Lorsque je me réveille ce matin, une idée fulgurante me traverse l’esprit. Il faut bien que je trouve une solution au problème de ma vie, non ? Oui, car il faut bien l’avouer, j’ai un problème grave à résoudre. Un problème qui me bouffe nuit et jour tant et si bien que j’engloutis des tonnes de glace Haägen-Dazs à la vanille et aux noix de macadamia en y réfléchissant et en espérant qu’une solution miracle se présentera sur un plateau d’argent. Malheureusement, aucune issue ne m’a jamais semblé possible. Jusqu’à ce matin. L’adage « la nuit porte conseille » me semble enfin approprié ! En émergeant d’un sommeil profond dans lequel George Clooney me faisait des trucs incroyables, et un ouvrant péniblement un œil, la solution surgit, et paf, me frappe de plein fouet.
Je dois également avouer que ce jour n’est pas anodin, c’est celui de la dernière chance. Après, il sera trop tard. Et si je ne fais rien, je me mordrais les doigts jusqu’à la fin de ma vie en engloutissant…

Interview Cléo Buchheim

- Comment t’est venue l’envie d’écrire ?
Déjà quand j’étais petite, je me racontais des histoires et je dessinais des bandes-dessinées. En parallèle, je me suis découverte une passion pour la lecture. L’envie d’écrire des romans est venue naturellement, j’ai commencé par des histoires courtes puis j’ai eu envie d’écrire des fictions plus longues et plus abouties.
- Qu’est-ce qui t’a fait franchir le pas ? Etant donné que j’écris depuis longtemps, je n’ai pas eu le sentiment de franchir un pas. Je pense que l’envoi de mon premier manuscrit a été en revanche un pas à franchir, car l’écriture est avant tout un loisir que l’on fait pour soi-même. Ainsi, quand on envoie son manuscrit pour le faire lire à d’autres, c’est une grande prise de risque, car on ne sait pas ce que les lecteurs vont en penser.
- Que penses-tu du terme chick-lit ? Je trouve ce terme amusant, c’est un style littéraire nouveau qui s’adresse en particulier aux femmes qui ont envie de lire un livre divertissant.
- Que pens…

Interview d'Anna Stark

Bienvenue à Anna Stark qui publie ce mois-ci son premier roman chez Rebelle: Parle-moi d'amour... Tu me fais rêver!



- Comment t’est venue l’envie d’écrire ? C’est à la suite d’une énième déception amoureuse, un trop-plein, que je me suis décidée à écrire ce livre. Mais ma passion pour l’écriture existait déjà depuis longtemps sans pour autant que j’ose franchir le pas.
- Qu’est-ce qui t’a fait franchir le pas ?
J’ai tenté, d’abord dans le but d’écrire pour exorciser mes déceptions et mes douleurs et puis très vite, sur le conseil de mes ami(e)s, j’ai écrit mon livre en espérant que d’autres se reconnaissent et voient d’une façon plus légère et ironique mes mésaventures amoureuses et de fait, les leurs peut-être.
- Que penses-tu du terme chick-lit ?
J’ai découvert ce terme lorsque j’ai commencé à parler du livre avec Rebelle Editions. En effet, je lisais pourtant beaucoup de livres de ce genre sans pour autant savoir que c’était de la Chick-Lit. Je trouve le terme amusant bien que le …

Sur la vague de la «chick lit»

ROMANS • La littérature pour nanas, ou chick lit, fait toujours parler d’elle. Mais qui sont ces filles qui écrivent pour cette nouvelle bibliothèque rose? Rencontre.

Alors que le célèbre magazine «The Bookseller» annonce une baisse de près de 10% des ventes d’ouvrages de chick lit outre-Manche en 2011 (mais oui! souvenez-vous, ces livres pour filles qu’on lit en cachette de peur d’être prises pour des quiches), les ventes en France, elles, restent stables.
Lorsque l’on demande à Anne Schapiro-Niel, directrice des relations extérieures chez Marabout-Hachette, si la tendance de la chick lit est éphémère, elle répond que le segment remporte un franc succès, notamment à travers la collection Girls in the City (Marabout). C’est d’ailleurs sûrement pour le succès de ce type de livres que la maison JC Lattès vient de lancer en février dernier La petite collection Lattès, une collection qui vise avant tout les femmes.
«Girly, léger, distrayant»Si le succès de cette littérature est plus que jam…

Ame en peine cherche âme soeur

Rupture ? Tout est fini avec votre chéri? Pas de panique! Avant de vous retirer au couvent, voici les trois manières les plus efficaces de trouver un mec.
Ça y est, Jules est parti et vous vous retrouvez seule avec Bibi (votre poisson rouge et non l'hypothétique amant que vous auriez souhaité avoir)! 
Tout est fini et après avoir pleuré un océan et englouti tous les cookies du magasin d'à côté, il est temps de penser au futur. Pour remplacer cet abject ex qui n'a pas su reconnaître en vous la femme de sa vie, trois filles révèlent leurs bons plans.
Les boîtes
La première solution et l'une des plus appréciées après une rupture, c'est la tournée des boîtes de nuit. «J'avais besoin de rencontrer de nouvelles personnes et de sortir de mon quotidien», raconte Nathalie*, étudiante de 24 ans en pédagogie curative. Grâce à ces samedis soir de folie, la jeune femme a enchaîné plusieurs relations de quatre mois. «En sortant, on s'amuse, on rigole, mais on ne pense jamais…