Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du mai, 2011

Allumeeer le feu !

Vendredi soir, petite soirée au resto prévue. On se regarde les yeux dans les yeux (oui je suis avec mon amoureux), on déguste un petit rosé et attendons impatiemment notre filet de bœuf voronoff. Le tenancier prépare la sauce devant nous et termine en beauté en flambant la viande. Wow, c'est beau cette jolie flamme maitrisée qui s’élève dans la poêle! Et en bouche, c'est un régal! Le lendemain, nous décidons de nous faire à manger (et oui, on ne peut pas encore dîner au resto tous les jours). Très impressionnés par le flambage de l'autre jour, nous décidons de cuisiner des penne flambées à la vodka. Tout se passe bien, jusqu'au moment fatidique. On verse la vodka (un déci... comment ça c'est trop?) et on craque une allumette... Et paf ! La flamme est si haute qu’elle lèche la petite bibliothèque sur laquelle se trouvent les livres de cuisine. On a eu chaud ! Moralité : laissez le flambage aux pros. Moi, je me contenterai d’attiser la flamme… de l’amour, c’est moin…

Parution officielle du livre "Célibataire, mais... je me soigne !"

Il est sorti, youpi youpi (je danse dans mon studio)! Parution officielle ce mardi du livre "Célibataire, mais... je me soigne !" disponible dans toutes les bonnes librairies et bien entendu, dans la librairie en ligne de notre chère éditrice. Vous pourrez y lire ma nouvelle "Au secours, mon ex me poursuit" ainsi que neuf autres nouvelles de jeunes femmes talentueuses! Pour le commander, c'est ici: http://www.pgcomeditions.com/celibataire_mais_je_me_soigne.html

Grain de sel!

Quoi de meilleur le matin, lorsque vous vous réveillez, que de déguster un délicieux capuccino préparé avec amour par votre chéri ? La bouilloire chantonne et l’eau boue quand les deux sachets de breuvage (oui, en poudre ça le fait moins mais on fait avec les moyens du bord) sont versés dans deux jolies tasses. Il ne manque plus que le sucre afin que nous puissions nous délecter de notre café sur notre terrasse ensoleillée. Mon Jules ouvre le joli bocal rouge et glisse deux cuillères de sucre dans chaque breuvage. Après un regard langoureux, nous portons le liquide brûlant à nos lèvres. Et là, l’horreur. Nous recrachons instantanément l’infâme liquide brunâtre. Mon amoureux avait malencontreusement confondu les deux bocaux : l’un avec le couvercle rouge et une toute petite étiquette « sel », et l’autre avec un couvercle bleu « sucre ». Le capuccino à l’eau salée, moi je dis moyen bien que son daltonisme puisse excuser l’erreur de couleur (oui, oui c’est ça). Alors, la prochaine fois, …

Le livre "Célibataire mais... je me soigne" en pré-commande!

Vouiii (cri de joie intense), mon livre et celui de dix autres filles -incluant notre éditrice superwoman Patricia- sera en pré-commande dès le 5 mai! Pour le commander, c'est ici!