Accéder au contenu principal

Faites connaissance avec les personnages du Guide gourmand de Julia Fontaine


Julia Fontaine : Jeune critique gastronomique, gaffeuse et ingénue, elle est virée du guide l’Etoile des Chefs après avoir refusé de sortir avec son patron, Mathias de Fontanelle. Son but : créer « La Gourmandise », son guide gastronomique indépendant. En attendant de réaliser son rêve, elle intègre le jury de l’émission Top Cuistot et tombe sous le charme d’Evan. 

Arnaud Gasquet : Chef talentueux, aux yeux bleus et aux cheveux châtains, viré du célèbre restaurant La Tourelle à cause d’une critique de Julia. Il participe au concours Top Cuistot pour gagner les 100’000 euros et ouvrir son propre restaurant. Il déteste Julia car il la rend responsable de son renvoi.

Vinciane Morel : Meilleure amie de Julia, extravertie et blonde, elle travaille dans un club branché, le Club 18. Traumatisée par un viol, son parcours amoureux en est perturbé. Jusqu’au jour où elle décide de porter plainte contre son agresseur. 

Evan Legrand : Chef et juré de l’émission Top Cuistot. Beau brun ténébreux et séducteur, il va sortir avec Julia avant de lui faire des crasses (ouh le vilain)!

Mathias de Fontanelle : Dit Pince Charmant (de Shrek hein, parce qu’il a la même coupe de cheveux). Patron de Julia à l’Etoile des Chefs, il est amoureux de la jeune femme.

Jean de Fontanelle : Père de Mathias, créateur du guide l’Etoile des Chefs, mentor de Julia. Il va la soutenir dans la création de son livre. 

Marc Bideau : Juré principal de l’émission Top Cuistot, il engage Julia pour y travailler.

Jacynte Araminta : Charmante petite vieille, elle est juré de l’émission et se prend d’amitié pour Julia. 

Le sosie de Kate Moss dit « La pouffe »

Rendez-vous sur le site de Numeriklivres pour la présentation officielle du roman (avec un extrait en bonus) : Le Guide gourmand de Julia Fontaine

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Bilan 2018 : merci et vive 2019 !

Avant de vous faire mon petit bilan de l’année écoulée, je profite de ce billet pour vous souhaiter une merveilleuse année 2019 ! Et vous dire que, grâce à vous, ces douze mois écoulés de 2018 ont été magnifiques. Vous m’avez fait vivre des moments juste inoubliables ! En y pensant, j’ai encore des étoiles dans les yeux alors merci mille fois à vous de me suivre et de me lire.





Après 2017, je ne pensais pas revivre une année aussi riche et belle au niveau des publications et bien, je me trompais, 2018 a été encore plus rempli (ça rime avec youpi) !


Les trois premiers mois de l’année, j’ai travaillé comme une folle sur les corrections éditoriales de « Bons baisers de Californie », de « Bye bye Paris » et de « You & I ». Les trois sorties se sont suivies de près et j’ai donc mis les bouchées double pour rendre les textes à temps (comme je commençais également un nouveau job, j’avais la tête dans le guidon) !  Au niveau des publications, il y a donc eu « Bons baisers de Californie » en m…

Deuxième chance, pourquoi pas!

COUPLE • Faut-il laisser une seconde chance aux mecs qui se sont joués de vous?
Quatre étudiantes répondent à cette grande question. Les avis sont partagés. Ont-ils droit à une deuxième chance, ces hommes qui vous ont fait souffrir? Oui, non, les avis divergent. Héraclite, philosophe de l’Antiquité, disait déjà au VIe siècle avant J.-C.: «On ne se baigne jamais deux fois dans le même fleuve.» Pourtant, les filles interrogées ne sont pas toutes du même avis. «Je suis une grande adepte de la seconde chance», avoue Cyrielle, étudiante en communication. A 17 ans, la jeune fille flirte allègrement avec un étudiant de sa classe avant d’apprendre que son amoureux est casé depuis plusieurs années. «Pendant deux ans, il a essayé de revenir périodiquement», relate Cyrielle. Lorsque j’ai eu 19 ans, je lui ai donné une seconde chance et je suis allée boire un verre avec lui.» Malheureusement, le jeune homme continuait son petit jeu et fréquentait d’autres étudiantes. «J’ai beau me dire que je ne…

L’ordi de la discorde!

Mon ordinateur est l’objet de toutes les discordes familiales depuis près de 4 ans maintenant. Acheté sur les conseils de ma mère (oui, je sais, fatale erreur pensez-vous), je l’utilise depuis mon entrée à l’université. Tout d’abord, c’est le clavier qui ne marche pas. Retour à la fabrique pour examen. Trois semaines plus tard, je récupère mon bien. Toute heureuse de pouvoir enfin me mettre à rédiger sur mon nouveau joujou, je constate avec désolation que la batterie est HS. Au bord de la crise de nerf, je vois mon ordinateur chéri, baptisé Gérard,repartir lâchement loin de moi. Une fois les petites tracasseries du début passées (le début d’une histoire d’amour est toujours difficile), je commence à m’attacher à mon petit outil technologique - que je surnomme Gégé désormais- lorsque celui-ci commence à faire un bruit d’enfer. Oui, comme les avions qui décollent de Paris CDG. Je commence à me résigner et à penser à le remplacer… en plein dans ma réflexion (comment pourrais-je le laisse…