Accéder au contenu principal

Sélection de 3 livres d’été pour filles


Hello les filles! J'espère que vous profitez bien de vos jours de congé!

Voilà une petite sélection de livres girly à glisser dans sa valise avant de partir en vacances. A déguster les doigts de pieds en éventail pour encore plus de plaisir !


Merci pour les souvenirs Cecelia Ahern (J’ai lu mars 2012)
Le 6ème roman de l’Irlandaise Cecelia Ahern confirme encore davantage son statut de romancière à best-seller. Tout juste sorti en version poche au printemps 2012, ce nouvel opus profite d’une intrigue sentimentale particulièrement bien ficelée. Jouant sur la vague du surnaturel qui plaît tant aux lecteurs à l’image d’un Guillaume Musso ou autre Marc Levy, Cecelia nous emmène dans la vie de Joyce et de Justin. Suite à un accident, Joyce bénéficie d’une transfusion sanguine. Quelques jours plus tard, elle se remémore d’étranges souvenirs qui ne lui appartiennent pas, se passionne pour l’architecture et parle couramment italien. A côté, nous suivons Justin, un Américain expatrié à Dublin pour se rapprocher de sa fille. Fraîchement divorcé, il se laisse convaincre de faire un don de sans alors qu’il donne une conférence dans un campus sur l’architecture baroque.
Deux histoires parallèles qui instaurent un suspens des plus prenants, des personnages attachants et des situations humaines finement décrites, ce livre laisse un bien joli souvenir !


L’équation amoureuse à trois inconnues Krystel Jacob (Editions Gallimimus mai 2012) 
Comme la majorité des adolescentes de son âge, Léa Jane concilie avec peine le lycée, une demi-sœur cadette et un Jules davantage accro à sa manette de Playstation qu’à elle. Heureusement, les vacances d’été lui promettent une trêve bien méritée. Destination l’Italie et la Toscane avec ses délicieux plats de pâtes et ses Chianti. Malgré des jours de farniente qui s’annoncent parfaits, Léa se trouvera confrontée à un choix cornélien, la faute à ce fichu Cupidon qui lui a décoché une flèche à un moment inopportun. La jeune fille tombe amoureuse du beau Luc. Un amour inattendu qui la forcera à prendre une décision…
Krystel Jacob qui a laissé sa carrière de côté pour réaliser son rêve de devenir écrivain, dresse un portrait tendre et humoristique des histoires d’amour adolescentes. On rit, on s’interroge et on lit le livre d’une traite tellement le dénouement s’annonce délicieux. Originalité du roman : Krystel a choisi d’utiliser un narrateur à la deuxième personne du pluriel. Intéressant pour l’implication du lecteur !


Samantha bonne à rien faire Sophie Kinsella (Pocket mai 2010)
Même si ce livre de chick lit est paru il y a deux ans, il reste un must en matière de lecture girly. Et puis, impossible de traiter ce sujet sans parler de la reine du genre, Sophie Kinsella. Grâce au succès de sa série « L’accro du shopping », la Britannique a fait exploser ses ventes s’assurant un fidèle lectorat.
Ce livre conte l’histoire de Samantha, une brillante avocate d’affaires qui n’a qu’un but dans la vie : se faire nommer associé dans le prestigieux cabinet dans lequel elle travaille d’arrache-pied. Mais, le jour où elle fait perdre cinquante millions de livres à son meilleur client, elle prend la fuite et quitte Londres précipitamment. Elle se retrouve alors à la campagne où elle se fait embaucher comme gouvernante suite à un étrange malentendu. Un livre qui fait bosser nos abdos tellement on rit et qui nous tient en haleine jusqu’au dénouement. On adore !

Et vous, les avez-vous lus? Avez-vous des suggestions de livres à proposer sur ce blog?


Cet article a été rédigé sous mon vrai nom dans La Liberté le vendredi 20 juillet 2012: http://www.laliberte.ch/jeunes/trois-femmes-a-lire-pour-etre-a-la-page

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Voici venu le temps du bilan 2017 !

Non, je ne suis pas morte contrairement à ce que pourrait laisser croire la date de mon dernier billet ! Je suis vraiment navrée d’avoir tant tardé à revenir sur le blog pour donner des nouvelles (comment ça vous n’attendiez pas mon retour avec impatience en dévorant des tonnes de cookies?). Et pourtant, il s’en est passé des belles choses en 2017...


Comme vous pourrez le constater, je n’ai pas arrêté d’écrire et j’ai travaillé dur pour poursuivre ce si beau - et difficile - chemin de l’édition. Par où commencer ? L’année 2017 est de loin la plus belle et la plus chargée que j’ai connue au niveau de l’édition. Récapitulons les beaux événements que j’ai eu la chance de vivre (peut-être que de les voir notés noir sur blanc m’aidera à réaliser la chance incroyable que j’ai eu) :
1) J’ai signé avec Milady/Bragelonne pour mon 4ème roman Mon cœur au bout d’un fil en 2016 pour une parution en mai 2017. Impossible de décrire la joie intense que j’ai ressenti. En effet, ce texte compte énormément…

"Le boom du livre érotique", Interview avec Christy Saubesty

Au début du mois d'octobre, j'ai contacté l'auteur Chrisyt Saubesty pour lui poser quelques questions autour du livre érotique pour mon article de presse (article que je posterai bientôt sur le blog). Voici l'intégralité de l'interview. Bonne lecture!

Cali : Qu’est-ce qui vous plaît dans l'écriture d'un récit érotique ?
Christy : Pour moi, écrire de l'érotisme, par scènes ou par chapitres entiers, dans le registre contemporain ou fantastique est un moyen de sortir des sentiers battus, des limites imposées par la société et de s'évader au-delà des tabous, de laisser de côté cette pudeur existentielle dans laquelle nous avons tous grandi. En tant que lectrice, j'ai ce même besoin d'évasion, cette même attente.
Cali : Comment expliquez-vous l’engouement actuel pour ce genre ? Qu'est-ce qui plaît ? Pourquoi tous les éditeurs lancent-ils des collections érotiques en ce moment ?
Christy : La littérature érotique ne date pas d'hier. Si le …

Le parcours du combattant de la fille célibataire

Passé vingt-cinq ans, nous les filles, on passe parfois des moments difficiles. Oui, nos grandes copines depuis quinze ans sont toutes… casées ! Horreur et damnation. Cet énoncé semble à première vue, inoffensif mais il cache des moments extrêmement humiliants. A chaque fois qu’on ose proposer une sortie, la grande copine dit invariablement : « attends, je dois regarder avec Jules si ça lui va/ s’il est d’accord/si ça ne l’embête pas. Suite à cette réponse, on a qu’une seule envie, demander si elle va toujours aux toilettes toute seule ou si elle demande à Jules l’autorisation. Mais si la dite copine vient quand même, elle passera la soirée à écrire à son chéri pour le rassurer, pour lui dire qu’elle ne boit pas trop, qu’il n’y a pas d’homme à moins de huit mètres et que la boite de nuit fermera avant deux heures du matin (ou plutôt qu’elle rentrera tôt en invoquant la fatigue, le manque de sommeil, son chat qui n’a pas mangé ou son Jules qui ne peut pas dormir si elle n’est pas à se…